Intégration d’un robot collaboratif : paramètres clés à suivre

Les robots collaboratifs, également appelés « cobots », sont des robots nouvelle génération que l’on voit apparaître de plus en plus sur les lignes de production.

Idée reçue : c’est aussi compliqué d’intégrer un robot collaboratif qu’un robot traditionnel.

En pratique : l’étude de certains paramètres clés permet de faciliter l’intégration d’un robot collaboratif au sein de votre structure.

 Intégration d’un robot collaboratif : les paramètres clés à prendre en compte

Vous venez de détecter une application sur votre site. Avant d’automatiser votre application, posez-vous les bonnes questions :

  • L’interfaçage avec des machines tierces. Le robot peut nécessiter l’installation de lignes de communication supplémentaires pour dialoguer avec d’autres technologies. Les questions à se poser : Comment connecter mon robot aux machines existantes ? Comment dois-je communiquer avec mon environnement : en Modbus TCP, TOR, … ? Dois-je rajouter du matériel dédié ?
  • L’approvisionnement du poste. Comment les pièces arrivent-elles ? Faut-il (ré)aménager le poste ? Déplacer une ligne ou une machine ? Sur quel type de surface ? Les pièces à manipuler sont-elles toutes identiques, répétables ? Puis-je les saisir sur n’importe quelle face ?
  • L’expédition des pièces. Comment les pièces doivent-elles repartir pour poursuivre la chaîne de production existante ? Quels aménagements faut-il mettre en place ? Dois-je déposer les pièces en vrac ? Sur un autre convoyeur ? Dois-je charger une autre machine pour optimiser le temps de cycle ?
  • La réalisation du bon outil. Un outillage collaboratif de fin de bras, standard ou personnalisé, unique ou multi-fonctions, est indispensable pour s’adapter à votre application. Comment mon robot peut-il prendre la pièce ? Ai-je besoin de pinces électriques ou de ventouses ? Comment mon robot doit-il saisir les pièces ? Est-ce que le matériau de la pièce est vivant ? S’agit-il de pièces fragiles ?

Ces questions sont essentielles pour prendre la mesure de votre investissement et surtout pour simplifier l’intégration d’un robot collaboratif sur votre site. Au-delà de ces questions relatives à l’aménagement du poste, subsiste celle de la sécurité de votre application.

La sécurité de l’application : une étape obligatoire du process

La sécurité est source d’appréhension des opérateurs qui travailleront étroitement avec le robot collaboratif. C’est aussi le premier objectif du responsable de site et du responsable en charge de l’intégration d’un robot. Dédié à l’industrie, le robot collaboratif est conçu pour travailler sur le même espace de travail que l’homme, sans aucune barrière entre eux. Intégrer un robot collaboratif sur sa ligne de production implique de prendre en compte les aspects sécuritaires de l’application.

Propre à votre application et en conformité avec les exigences HSE de votre site, l’analyse de risques est une étape incontournable lors de l’implantation d’un robot collaboratif.

L’analyse de risques consiste à proportionner les moyens techniques à mettre en œuvre en fonction du risque à traiter.

Les questions à se poser pour réaliser votre analyse de risques : Quelle est la vitesse de déplacement de pièces manipulées du bras et de l’outil ? Quelle est la dangerosité de l’outil et de la pièce ? La trajectoire est-elle maîtrisée ? Les risques de chocs avec les parties sensibles de l’homme (mains, visage, …) sont-elles évitées ? Quels sont les EPI à porter pour l’utilisation du robot ? De quelle manière l’opérateur va-t-il intervenir sur le robot ? L’accessibilité des opérateurs au poste est-elle maîtrisée ? Suis-je en mesure d’arrêter une machine en cas d’intrusion d’un opérateur ?

Nous vous invitons à télécharger le Guide de Prévention 2017 destiné aux fabricants, aux utilisateurs et à tous les acteurs de la prévention. Publié par le Ministère du Travail, le Guide de Prévention a pour but de vous accompagner dans la réalisation et l’installation d’applications collaboratives robotisées. Ce guide est soutenu par la FIM et le Symop. N’hésitez pas à le télécharger.

Télécharger le guide de prévention

Si vous souhaitez en savoir + sur la législation en vigueur relative à l’intégration d’un robot collaboratif en Europe, découvrez notre rubrique Normes & Sécurité pour répondre à toutes les questions que vous vous posez.

Robotique collaborative : posez-vous les bonnes questions

 

Suivre @humarobotics sur Twitter.

Agenda

Hannovermesse - Allemagne
23-27 Avril 2018
SEPEM Industries - Avignon
25-27 Septembre 2018

Suivez-nous

Abonnez-vous à notre newsletter