Solutions Robotiques Agiles

Mesurer le coût d’intégration d’un cobot

Mesurer le coût d'intégration d'un cobotPour une entreprise, le choix d’acquisition d’un robot collaboratif doit répondre à deux questions fondamentales : à quels besoins répond-il ? à quel coût ?

Définir l’investissement réel d’un cobot est essentiel pour mesurer votre retour sur investissement. C’est ce point que nous souhaitons aborder de manière concrète à travers cet article.

Quel est le coût réel d’intégration d’un cobot par rapport à un robot industriel traditionnel ?

Quels sont les avantages d’une solution robotique intégrée ?

En exclusivité, découvrez le témoignage de Guillaume Jigorel, 18 ans d’expériences en tant que Technicien de Maintenance puis Automaticien Roboticien, aujourd’hui Technicien Support dans la robotique collaborative.

Coût d’intégration : cobot versus robot industriel

Les cellules robotisées collaboratives présentent un coût nettement inférieur aux cellules robotisées traditionnelles. Quels sont les facteurs d’explication ?

Avec la suppression des barrières de sécurité, l’occupation au sol allouée au cobot est inférieure à celle d’une cellule robotisée traditionnelle. D’une part, l’entreprise peut tirer profit de cette optimisation de l’espace pour investir dans de nouvelles technologies, améliorer ses process existants ou encore rendre plus ergonomiques les postes actuels améliorant la productivité globale du site. D’autre part, l’intégration du robot collaboratif n’engendre pas d’investissement lié à l’aménagement de barrières matérielles ou immatérielles et aux coûts de déploiement associés.

Par ailleurs, la différence de programmation et de fonctionnement d’un robot collaboratif versus un robot traditionnel joue un rôle déterminant dans la réduction des coûts. En effet, l’intégration d’une cellule robotisée traditionnelle est mise en œuvre par un Bureau d’études en charge de théoriser et simuler l’application (création d’une cellule en 3D). Il s’agit d’une étape longue, souvent externalisée et coûteuse.

A contrario, la programmation et la mise en production d’un cobot est plus simple qu’un robot industriel traditionnel :

  • L’intervention d’un acteur externe ou d’un Bureau d’Etudes n’est pas obligatoire limitant ainsi les coûts associés.
  • La méthode de mise en production est basée sur le concret : le robot est mis à poste pour tester les accessibilités et la faisabilité de l’application. Les trajectoires du robot sont créées en temps réel : l’observation des contraintes permet des ajustements immédiats.
  • L’intégration d’un robot collaboratif n’altère pas la configuration existante du poste ou de la chaîne de production (En savoir + sur les paramètres clés à prendre en compte pour l’intégration d’un robot collaboratif dans son entreprise).
  • La facilité de programmation du cobot associée à sa sécurité mécanique permet d’avancer sans risques sur une mise en production, plus rapide que pour une cellule robotisée traditionnelle.

Ces facteurs clés de différenciation entre robot collaboratif et robot industriel traditionnel sont confirmés par le témoignage de Guillaume Jigorel, 18 ans d’expériences en robotique traditionnelle, aujourd’hui technicien support chez HumaRobotics, distributeur exclusif France du robot collaboratif SAWYER.

La Robotique Collaborative vue de l’intérieur

Témoignage de Guillaume Jigorel >>>

Un cobot s’insère dans un process existant en réutilisant les infrastructures et le matériel existants. Le robot industriel est intégré en vue de l’automatisation d’un process par la création d’un ensemble robotisé. Il s’agit de deux approches différentes qui ne visent pas les mêmes cadences, la même utilisation et donc le même ROI.

L’intégration d’une cellule robotisée classique exige de passer par plusieurs étapes : réalisation des dessins mécaniques et des schémas électriques, construction des structures, du câblage, programmation de l’application et viennent seulement ensuite les essais dynamiques et statiques. Avec un cobot, on teste en mode prototypage et on ajuste en quasi direct selon les résultats obtenus. On peut objectivement dire que les délais d’études et d’intégration sont divisés par 3, diminuant significativement le coût d’intégration.

Si l’utilisateur final s’imprègne vraiment du cobot, il reprend possession de son moyen de production pour le faire évoluer, l’optimiser et l’améliorer. Le rendement de la ligne s’améliore en conséquence ».

 Les avantages d’une solution robotique intégrée

Une solution robotique intégrée génère des coûts d’investissement inférieurs à ceux d’une cellule robotisée traditionnelle ou collaborative (cf : tableau ci-contre).

coût intégration cobot versus robot industriel

Qu’est ce qu’un robot collaboratif intégré? Prenons l’exemple concret du robot SAWYER. Dédié à l’industrie, le robot est nativement doté de fonctionnalités intégrées telles que la vision, des capteurs de couple, un mode palettisation. Son software Intera est mis à jour continuellement sans frais supplémentaires. Le robot n’exige pas de coûts de licence, ni de maintenance. Il s’agit d’une technologie « Plug & Work ».

Le cobot SAWYER est une solution robotique intégrée limitant les coûts additionnels liés à l’achat d’outils supplémentaires. Avec un faible coût d’acquisition comparé aux robots industriels traditionnels, le robot collaboratif SAWYER offre un retour sur investissement rapide.

Exemple concret:

  • Coût du robot : 35 000€.
  • Le robot est dédié à une seule application en 3/8.
  • Vie utile estimée du robot : 35 000 heures.
  • Le seuil de rentabilité est atteint au bout de 7 mois soit 5040 heures. A partir de 7 mois, il vous reste 29 960 heures d’usage du robot.

Pour conclure, l’expertise d’un robot collaboratif permet d’améliorer votre ROI et maîtriser votre investissement avec un outil qui évolue avec vos besoins. L’utilisation régulière d’un cobot permet de découvrir de nouvelles opportunités d’automatisation parfois inédites sans engendrer des coûts élevés et mobiliser des ressources contraignantes.

Notre conseil : dès le début d’un projet de robotique collaborative, il est recommandé de créer une équipe dédiée composée de profils complémentaires : responsable méthodes, ingénieur mécanique et responsable HSE.

Si vous souhaitez en savoir + sur la législation en vigueur relative à l’intégration d’un robot collaboratif en Europe, découvrez notre rubrique Normes & Sécurité pour répondre à toutes les questions que vous vous posez.

Robotique collaborative : posez-vous les bonnes questions

Suivre @humarobotics sur Twitter.

Agenda

SEPEM Industries - Douai
29-31 Janvier 2019
SMART INDUSTRIES Lyon
5-8 Mars 2019
SEPEM Industries - Toulouse
26-28 Mars 2019

Suivez-nous